http://www.oliviermarquet.com

La ZAC Centre - Sainte
geneviève à Nanterre

Le quartier des Fauvelles
à La-Garenne-Colombes

Recoudre la ville - Alès,
Europan 10

Un nouveau quartier de
ville à Toulouse-Izards

Le quartier des Meuniers
à Chevilly Larue

Requalification du pôle
Pablo-Picasso à
Bobigny

La place Abatucci à
Huningue

Axonométrie générale du projetAxonométrie générale du projetSchémas de fonctionnement territoriauxSchémas de fonctionnement territoriauxSchéma de fonctionnement localSchéma de fonctionnement localPlan massePlan masseLe grand escalierLe grand escalierLe quartier nordLe quartier nordLa Maison du Développement DurableLa Maison du Développement DurableL'allée centraleL'allée centraleLe quartier sudLe quartier sudTypologie des logements individuels sudTypologie des logements individuels sud

Recoudre la ville - Alès, Europan 10 (projet Grall-Marquet-Truong Cong)

La fin des années 70 a vu le déclin et la fermeture des activités minières d’Alès. De nombreuses infrastructures directement liées aux activités industrialo-minières, dont le chemin de fer, ont fermé ou périclité et la ville a connu un fort déclin économique.

Alès dispose aujourd’hui de très vastes emprises ferroviaires (18 ha) inutilisées en plein centre-ville autour de la gare, qu’elle souhaiterait requalifier pour y accueillir un éco-quartier d’habitations (300 logements) et d’equipements, créant une mixité sociale dans une ville très paupérisée. La fréquence des trains reliant la ville à Nimes serait renforcée en vue d’une transformation de la desserte TER en desserte de type tram-train.

Le territoire du projet occupe une position charnière dans l’agglomération, à la limite de l’hypercentre dense, urbain, établi en terrain relativement plat dans la boucle du Gardon, et du tissu périurbain établi sur les coteaux, composé quasi exclusivement d’habitations individuelles. De plus, la faible utilisation du site a permis au fil des ans la création d’un écosystème très riche en plein coeur de la ville.

Notre projet devait donc créer un quartier emblème du renouveau de la ville, qui facilite la couture de quartiers autrefois séparés par la barrière ferroviaire, garantisse une certaine densité compatible avec sa position centrale tout en pérennisant et en renforçant la richesse écologique du lieu. Notre projet considère l’axe ferroviaire existant non plus comme une limite, espace introverti créant une frontière dans la ville, mais plutot comme la dorsale créatrice qui va soutenir le futur quartier et recoudre les différents morceaux de ville. La transformation de la desserte ferrée en type tram-train permet de franchir et animer les abords de l’axe de transport, le bâti établi de part et d’autres assurant également la transition avec la ville existante. L’axe ferré est doublé d’un corridor végétal continu basé sur les anciens talus et ripisylves ferroviaires.


Enfin, nous garantissons l’évolutivité du projet en densifiant principalement la partie Nord du site, aux abords de la gare, qui accueille la quasi totalité du programme, et en proposant pour les parties centrales et Sud des typologies et densités de bâti « light », plus à même de s’adapter aux futurs projets de développement que ne manqueront pas de susciter les nombreuses opportunités foncières environnantes.

Concours d’architecture et d’urbanisme européen Europan 10 2009

lieu _ Alès (30)

maître d'ouvrage _ mairie d'Alès

mission programme _ recomposition du pôle gare et création d'un quartier d'habitat

surface _ 18ha

intervenants _ Romuald Grall, Dung Truong Cong, Olivier Marquet

ma position _ architecte associé